De la côte d'Argent à la côte d'Emeraude en cyclo campeur.

Cette route m'a mené du littoral Charentais à la plaine Vendéenne, jusqu'aux chemins mythiques et légendaires de Bretagne. J'ai longé la baie de Saint-Brieuc pour rejoindre celle du Mont-Saint-Michel. La Mayenne m'a guidée vers l' Anjou avant de traverser plus loin le marais Poitevin. Puis après 1780km et 18 jours, mes deux roues se sont arrêtées sur les dunes Landaises...

La boucle est bouclée, commençons le récit en images...

DSC_0001

Le 23 août 2011 je quitte Lacanau chargé de mes "baluchons". Cap au nord vers la pointe du Verdon.

DSC_0001_1

A midi les nuages se morcellent et la Charente se dévoile de l'autre côté de l'estuaire. Pause sandwich le nez pointé vers le large avant de changer de "continent".

DSC_0002

Passé Royan je pénètre dans les marais salants de Marennes-Oléron et marque un temps d'arrêt à Mornac-S-Seudre. Village de caractère qui abrite un petit port dans l'esprit Charentais.

DSC_0011

Mon chemin se poursuit entre terre et eau pour finir à Marennes. Camping à proximité de la plage.

Marennes

Et comme je suis au royaume de l'huitre je ne pouvais pas échapper à une dégustation locale. (Etape du jour : Lacanau -Royan -Marennes 135km. Voie verte Lacanau-Pointe de Grave; D140E; D733; et véloroute Le Gua-Marennes)

DSC_0020

DSC_0019

Réveil matinal avec une légère douleur au genou gauche. Peu importe, la route m'appele !. Au bout de quelques kilomètres je traverse la cité fortifiée de Brouage.

DSC_0021

Puis direction Port-des-Barques pour une pose pique-nique face à l'île Madame et l'estuaire de la Charente.

DSC_0023

J'emprunte le chemin submersible de la passe aux boeufs, et part découvrir cette minuscule île. Petit bout de terre de 1km de long sur 600m de large qui abrite trois ou quatre habitations, quelques carrelets, un Fort et une ferme aquacole. Ici pas de voitures sauf celles des autochtones...... que du bonheur !.

DSC_0028

DSC_0031

Retour par la Passe aux Boeufs où je joue l'équilibriste en guidonnant sur les galets !.

DSC_0026

Hop !, route à l'Est pour traverser la Charente par le pont transbordeur de Rochefort.

DSC_0049

L'après-midi est une longue traversée de villages et terres agricoles. Arrivée en soirée à L'Houmeau au Nord de La Rochelle, où un cyclo du coin me guide jusqu'au camping. (Douleur aigue au genou, arrêt obligatoire en pharmacie, bilan tandinite). (Etape du jour : Marennes -Rochefort -L'Houmeau 109km. D3; D125E; D125; piste cyclable de Rochefort; D116; D111; D110; et D107)

L'Houmeau

Pour donner un peu de répis à ma "mécanique" je m'accorde une journée de repos...enfin presque !. L'île de Ré est à quelques roues d'ici et la tentation d'en faire le tour est trop grande. Vélo allégé je pars arpenter le pont pour rejoindre un peu plus loin La Flotte.

DSC_0053

L'île est belle mais très fréquentée, les nombreuses pistes cyclables sont encombrées de vélos se suivant à la queue leu-leu. Il y a beaucoup de monde dans les villages, beaucoup de monde à la pointe des baleines, beaucoup de monde partout !. Circulez y a rien à voir, revenez en janvier par temps de pluie ! sauf si vous aimez les bains de foules. Quelques images parcque c'est beau !

DSC_0061

DSC_0058

Retour au petit port de L'Houmeau moins touristique mais tranquille. (Etape du jour : L'Houmeau -tour de l'île de Ré -L'Houmeau 95km. tout en pistes cyclables)

DSC_0062

Orage dans la nuit et départ tardif vers 11h30 avec un genou un peu rétabli mais encore fragile. Après avoir quitté le littoral Charentais, je roule dans la plaine vendéenne accompagné par un vent d'Ouest décoiffant et des averses orageuses. Je rejoins quelques kilomètres plus loin Laurent, un cyclo Luxembourgeois qui cherche comme moi à récupérer une piste cyclable mal indiquée. A deux têtes pensantes on finit par trouver le chemin. Lui fait un aller simple Bordeaux-Cherbourg et se dirige vers l'Aiguillon.

DSC_0068

DSC_0072

Après un bout de route ensemble on se sépart dans les marais au milieu de nulpart. Il roule vers l'Ouest, je file au Nord..

DSC_0070

DSC_0078

A Luçon j'essuie un bon orage, le temps de trouver un abri et patienter. Les heures défilent et j'arrive vers 18h à Mareuil-s-Lay-Dissais. Deuxième orage en soirée après avoir planté la tente, alors pizza bien au chaud dans un resto ! (trop d'eau !). (Etape du jour : L'Houmeau -Mareuil-s-Lay-Dissais 70km. D106; D105; D104; zigs zags!; piste cyclable du canal de Luçon; D50; et D60)

Mareuil-S-Lay-Dissais

Réveil sous le soleil, je poursuis sur la D60 à travers la Vendée qui n'est plus tout à fait plate.

DSC_0081

DSC_0084

Journée agréable où il fait bon rouler. Je plante la tente en soirée au bord de la Sèvre Nantaise à Clisson l'Italienne. Cité historique au caractère Toscan.

DSC_0095

(Etape du jour : Mareuil-s-Lay-Dissais -Clisson 84km. D60; D52; D29; D11; D37; D23; D62; D102; D58; et D54).

Clisson_2

Après avoir quitté Clisson au matin, je contourne Nantes en passant par le vignoble du Muscadet et traverse la Loire à hauteur de Mauves...

DSC_0106_1

DSC_0108

...puis plus au Nord Sucé-s-Erdre (surnommée la perle de l'Erdre).

Sucé-S-Erdre

Encore quelques kilomètres et je ratrappe le canal de Nantes à Brest.

DSC_0111

La piste est belle et le revêtement roule pas trop mal. Son tracé passe par la forteresse de Blain.

DSC_0117

Le soleil, le calme et le plat de la piste me donnent des ailes. Je file à vive allure pour m'arrêter en soirée à Guenrouet. Accueil sympas, Camping sympas, journée sympas !. (Etape du jour : Clisson -Sucé-s-Erdre -Guenrouet 108km. D113; D149; D7; D31; D89; D69; et canal de Nantes à Brest)

Guenrouet

Je quitte en matinée Guenrouet les jambes affûtés et l'envie d'aller toujours plus loin.

DSC_0123

Vers midi Redon m'offre le passeport pour la Bretagne. C'est jour de marché et une odeur de galettes saucisses plane dans l'air. J'en avale deux, une pour chaque roue !

Redon

Suivant quelques conseils locaux je longe ensuite la Vilaine puis la quitte pour me diriger vers St-Just. Des manoirs Bretons et quelques belles demeures jalonnent le bord de route.

DSC_0136

Au détour d'un chemin je débouche enfin sur les hauteurs des Landes de Cojoux. Endroit idéal pour poser un moment le vélo et respirer à plein poumons...

DSC_0138

DSC_0139

... ce vaste espace de lande sèche est un paysage évocateur de la Bretagne mythique. Il abrite un site mégalithique propice à l'évasion...... ambiance zen !

DSC_0160_1

DSC_0151

DSC_0157

DSC_0159

La tête vidée Je quitte ce voyage dans le temps pour en commencer un autre.....

DSC_0161_1

...quelques kilomètres plus loin j'arrive en soirée à l'orée d'une forêt légendaire. Brocéliande est à deux pas d'ici, et déjà les Korrigans me guettent peut-être ?!.

DSC_0164

(Etape du jour : Guenrouet -Redon -St-Malo-de-Beignon 85km. Piste du canal; piste de la Vilaine; véloroute jusqu'à St-Just; D65; D59; D50; et D773)

Saint-Malo-de-Beignon

Une belle lumière matinale m'entraine vers la forêt mystérieuse de Paimpont. Entrons dans la légende de Brocéliande....

DSC_0172

Au bout d'un chemin profond je découvre le majestueux chêne des Hindrés. Vieux de 400 ans il serait le lieu de rencontre des druides pendant les nuits d'équinoxes .

DSC_0174

Retour sur la route je pars maintenant à la rencontre de l'enchanteur de ces lieux. Et devant le tombeau de Merlin je fais selon le rituel un voeux. Gageons qu'il saura me préserver de la pluie durant mon voyage. Merlin amoureux de la Fée Viviane lui révéla petit à petit les secrets de sa magie. Un jour elle lui demanda un dernier enchantement, celui de retenir un homme à jamais dans une prison d'air sans toure ni barreaux, ni chaîne. Il lui donna alors chaque année une des neufs formules magiques. A la huitième année Merlin annonca aux chevaliers de la table ronde qu'il allait disparaitre pour toujours. Il rejoigna la Fée Viviane pour lui dévoiler sa dernière formule avant de se coucher au pied de l'aubépine et s'endormir. C'est ainsi qu'elle put le garder avec elle, prisonnier à jamais dans neufs cercles immatériels au coeur de la forêt. Que c'est beau une légende !

DSC_0176

Je poursuit le sentier à la recherche de la fontaine de jouvence. Les nouveaux nés étaient autrefois recensés au solstice d'été. Présentés aux grands prêtres devant cette fontaine, ils y étaient lavés et inscrits sur le marith (registre). Les enfants qui n'avaient pu être présentés une année étaient ramenés l'année suivante. Ils rajeunissaient ainsi d'un an puisqu'on les inscrivait sur le registre de la nouvelle année. On raconte qu'en s'y baignant on peut aussi comme ces nouveaux nés rajeunir d'un an. On peut également rester éternellement jeune en buvant un peu de son eau, en y ajoutant quelques ingrédients et en suivant des rythes précis. Je n'avais pas très soif finalement ! et j'ai trouvé qu'il n'y avait pas assez d'eau pour prendre un bain !. Le vélo me donnera peut-être une éternelle jeunesse.

DSC_0177

L'esprit léger je continue de rouler dans l'imaginaire en passant quelques kilomètres plus loin au pied du château de Comper.

DSC_0185

Il renferme toute la légende Arthurienne....n'allez pas croire que toutes ces histoires ne sont que des inventions racontées au coin du feu, non, ici tout est réel  !

DSC_0186

DSC_0184

Chevauchant mon vélo Je file à la quette du Graal et m'arrêtes au pied du chêne à Guillotin. 9m65 de circonférence et un âge remarquable de 1000 ans. Il aurait servi de refuge à l'abbé Guillotin pendant la terreur.

DSC_0189

Je reprend mon compagnon à 2 roues et passe tout près de la fontaine de barenton. Dotée du pouvoir surnaturel de déclencher des orages, elle était aussi un lieu de rencontre entre Merlin et la Fée Viviane. Ici une illustration de leurs rencontres. Merlin lui apparût d'abord sous l'aspect d'un viellard, puis d'un enfant et enfin d'un homme de son âge. Alors elle en tomba amoureuse. La magie brouille les pistes..!

DSC_0190

Après la traversée du village de Tréhorenteuc mes pédales magiques me mènent devant l'arbre d'or qui marque l'entrée du Val sans retour. Il est l'oeuvre d'un artiste (F.Davin) en mémoire à l'incendie de 1990 qui a brûlé pendant 5 jours sur le site. C'est un châtaignier recouvert de 5000 feuilles d'or et entouré de 5 chênes calcinés. Il ne fait donc pas parti des légendes mais il a été largement adopté et symbolise la protection de cet endroit sensible de Brocéliande.

DSC_0194

Près de cet arbre, le miroir aux Fées. Autrefois 7 Fées  7 soeurs vivaient dans cet étang...

DSC_0192

..Si l'on passe le miroir aux Fées on passe la porte des légendes. On y raconte que la Fée Morgane règne sur le val sans retour. Morgane fût trahie par son amant. Furieuse elle jeta un sort afin que tous les chevaliers infidèles (pénétrant dans ce lieu) y restent prisonnier à jamais. Seul Lancelot fidèle à la reine Guenièvre a su rompre le sortilège et libérer les chevaliers. Le sous-sol contient un minerai de fer qui fausse les boussoles des randonneurs, ou peut-être Morgane joue encore aujourd'hui de ses pouvoirs magiques et maléfiques !?

DSC_0195

Je n'irai pas trop loin dans le val de peure d'y rester !. Mieux vaut reprendre mon vélo enchanteur qui m'attend, et poursuivre le voyage. Je laisse derrière moi Merlin, Viviane et Morgane, pour arpenter la dure réalité des routes qui montent et descendent. En Bretagne c'est jamais plat, et après avoir essuyé quelques montées sévères je déboule dans la belle cité historique de Josselin.

DSC_0201

DSC_0204

C'est ici que je récupère la piste du canal de Nantes à Brest.

DSC_0206

Enfin la magie du plat, mon vélo roule tout seul !

DSC_0209

Brocéliande est déjà loin derrière mais je croise encore des personnages étranges sur le bord du canal !.

DSC_0208

Après une journée bien remplie j'arrive en soirée à l'écluse de Rohan. (Etape du jour : St-Malo-de-Beignon -Brocéliande -Rohan 94km. D773; D124; D71; D31; D2; D141; D129; et piste du canal).

DSC_0213

Je file au matin vers Mûr-de-Bretagne bien décidé à rejoindre la région de Carhaix-Plouguer en soirée. Les maisons d'éclusiers joliment fleuries continuent de rythmer le chemin de halage...

DSC_0215

DSC_0218

..ou quelquefois une collection d'Horloge (devant le musé de St-Aignan).

DSC_0221

Tout va pour le mieux, vers midi j'arrive avec le soleil sur les hauteurs de Mûr-de-Bretagne. Le tour de France l'a rendue célèbre et je confirme qu'en arrivant du canal il faut monter une belle pente pour rejoindre le centre-ville.

DSC_0223

Hélas tout allez trop bien !. Au moment d'effectuer un retrait ma carte bancaire a disparue. Cauchemar, mon voyage peut déjà  s'arrêter ici. Je refais le film et en déduit qu'elle est peut-être restée au ravitaillement de la veille, (ou au camping). A 14h je téléphone au magasin, et c'est magique... la caissière a récupérée ma carte. Une journée de perdue mais le voyage continue ! merci Merlin !. Pour regagner Rohan je prend la piste de St-Caradec et des routes secondaires. Je pédale comme un malade et casse un rayon ! désanchantement ! sûrement la Fée Morgane !. Après avoir récupéré ma carte bancaire je file au Nord en roulant sur des "oeufs" espérant trouver un réparateur de vélo à Loudéac. Hélas les 2 réparateurs sont en congès, le camping est fermé, roue arrière voilée, mon sortilège m'envoie dans un routier pour la nuit !. (Etape du jour : Rohan -Mûr-de-Bretagne -Rohan -Loudéac 99km. piste du canal; demi-tour; piste de St-Caradec; D130; piste du canal; D11; D41; et routes communales).

Loudéac

En matinée, sur les conseils de quelques locaux je cherche à prendre le bus pour St-Brieux avec mon vélo. Là-bas je trouverai un réparateur à 500m de la gare. Je me renseigne au près du chauffeur, mais il me dit qu'ils ont consigne de ne plus prendre de vélo dans le bus, il est catégorique (pas la peine de monayer !). Morgane a même ensorcellé le chauffeur de bus !. Je n'ai plus qu'à rejoindre St-Brieuc par la route espérant déjouer mes mauvais sorts !. J'avance doucement en jetant régulièrement un oeil sur ma roue arrière. A midi je traverse le village de ploeuc-sur-Lié, c'est jour de marché et forcément une odeur de galette saucisses m'oblige à m'arrêter !.

Ploeuc-sur-Lié

Je m'engage dans une petite rue en direction de St-Brieuc et j'aperçois un réparateur de vélos dont personne m'avait dit l'existence. Ni une ni deux je rentre avec mon vélo dans la boutique. Dans la conversation il m'apprend qu'il a déjà réparé les roues de Bernard Hinault. Je suis tombé sur Merlin !, proche de la retraite, atelier bric a brac, une vraie caverne d'Allibaba . Changement de rayon, dévoilage de roue et révision complète pour 7 euros !.

DSC_0226

Le voyage enchanté se poursuit, je traverse un peu plus loin la cité médievale de Moncontour...

DSC_0229

DSC_0230_2

..pour arriver en soirée sur la Pointe des Guettes face à la baie de St-Brieuc.

DSC_0243

DSC_0240

Camping très bien situé sur le bout de la Pointe. J'y fais la connaissance de Mike, un Gallois que je devais vous présenter pour ça !

DSC_0245

DSC_0246

Un vélo magique qui rentre dans sa tente magique. Il possède aussi une cafetière magique, un réchaud magique etc... Je vous passe les détails, tout est minuscule. A 70 ans il fait son trip et voyage léger. Chapeau Mike !. (Etape du jour : Loudéac -Mocontour -Pointe des Guettes 68km. D768; D53; D27; D44; D1; D81; D765; et D80)

Pointe des Guettes

Au matin Mike le Gallois m'accompagne sur un bout de route avant de nous séparer, il part à l'ouest, je file à l'Est. Direction la côte d'Emeraude. Quelques kilomètres me séparent du Val-André. A l'entrée du port c'est le va-et-vient de chalutiers et de voiliers sous une belle lumière matinale.

DSC_0260

Magnifique journée aujourd'hui, je rejoins vers midi un coin exquis : la petite baie d'Erquy !....

DSC_0266

..qui abrite un petit port lui aussi exquis !

DSC_0269

DSC_0273

Tout ca méritait une table face aux bâteaux : moules-frites, simple mais exquis !

DSC_0271

Laissez le vent aux pêcheurs ! "dès que le vent souflera je repartira" "dès que les vents tourneront nous nous en allerons".

DSC_0276

Le vent du large m'amène un peu plus à l'Est sur la pointe du Cap Fréhel. Et là ce n'est plus exquis mais grandiose !

DSC_0287

Une lande côtière sur des falaises acérées pour un tableau haut en couleurs !.

DSC_0279

DSC_0278

Et bien sur au bout un vieux phare..

DSC_0283

..tandis que le Fort la Latte veille sur ce lieu enchanteur.

DSC_0298

J'arrive en soirée à Port-St-Jean au bord de la Rance. On ne sait plus si c'est la mer qui vient se perdre dans les terres, ou le fleuve qui hésite à se jeter dans la Manche, mais en Bretagne tout est possible !.

DSC_0302

(Etape du jour : Pointe des Guettes -Cap Fréhel -Port-St-Jean 111km. D34; D786; D34; D16; D14; D794; D28; et D366)

Port-Saint-Jean

Départ matinal pour la baie du Mont-Saint-Michel. J'arrive rapidement au pied du Mont Dol avant de traverser les polders.

DSC_0311

Le temps est brumeux ce matin, difficile de discerner le Mont-Saint-Michel. Alors à défault vous me verrez faire le beau et je suis pas le seul, d'autres le font sur des vieilles voitures reluisantes à la Pointe de Roche-Torin.

DSC_0314

DSC_0320

Ma journée vélo se termine vers midi pour une visite familiale tout près de la baie du Mont à St-Quentin-s-le-Homme. On s'occupe du voyageur : bagagiste, repas, hébergement, conseils des locaux etc......you're welcome !

IMG_2617IMG_2625

IMG_2642IMG_2695

(Etape du jour : Port-St-Jean -St-Quentin-s-le-Homme 72km. D366; D7; D75; D282; D50; D797; polders; D80; D75; D313; et D78)

DSC_0321

Saint-Quentin-sur-le-Homme

Le lendemain, Merlin me fait une petite infidélité, la pluie m'accompagne. Je suits mon éclaireur courageux jusqu'à l'entrée de la voie verte de Vire....thanks bye bye

IMG_2716

Comme un vrai canard je roule sous la flotte jusqu'à midi et quitte la piste quelques kilomètres avant Domfront.

DSC_0325

Les vaches sont ma seule compagnie de route ce dimanche après-midi !  c'est déjà ça !.

DSC_0328

A Ambrières je rejoins la voie verte du chemin de halage de la Mayenne.

DSC_0330

Ceux sont maintenant des touristes sur un vélorail qui m'accompagnent sur quelques kilomètres.

DSC_0331

Je pose enfin la tente en soirée à Mayenne. (Etape du jour : St-Quentin-s-le-Homme -Mayenne 98km. Voie verte baie du Mont-St-Michel -Vire; voie verte Mortain -Domfront; D55; D132; D167; et chemin de halage de la Mayenne).

DSC_0337

Départ sous le soleil, je continue de longer la rivière...

DSC_0339

DSC_0342

...et j'y retrouve les vaches éternelles !.

DSC_0343

Tandis qu'un peu plus loin je traverse une expo de peintures dans un lieu improbable au bord du chemin de halage.

DSC_0346

DSC_0349

Il est midi lorsque je fais mon entrée dans Laval.

DSC_0358

L'estomac rempli je repars le long de la Mayenne. La voie verte est agréable, j'y ai pris goût, ca roule tranquille !...

DSC_0360

DSC_0363

...et puis il y a de temps en temps une curiosité comme ici à Château-Gontier, une ville quatres fleurs avec de beaux jardins à thèmes.

DSC_0364

DSC_0373

DSC_0374

..Le vent....!

DSC_0366

DSC_0370

La sagesse m'amène en fin de journée à Le Lion-d'Angers. Camping fermé, j'y plante la tente en squatteur. (Etape du jour : Mayenne -Laval -Le Lion-d'Angers 111km. Voie verte du chemin de halage de la Mayenne)

Le Lion-d'Angers

Je quitte au matin la Mayenne pour contourner Angers accompagné par un cyclo du coin qui m'indique les raccourcis à prendre. A midi je traverse la Loire à hauteur de Béhuart.

DSC_0380

Puis j'arpente la corniche Angevine et les coteaux du Layon avec un vent d'Ouest désagréable.

DSC_0388

Fini la sagesse !, je dois lutter contre le vent toute l'après-midi. Epicure a raison, les plantes qui résistent se cassent. J'arrive péniblement en soirée avec mes 2 jambes HS !. Pas de camping, alors bivouac au bord du lac du Verdon près de La Tessoualle.

DSC_0390

(Etape du jour : Le Lion d'Angers -coteaux du Layon -La Tessoualle 109km. D291; D73; D105; D126; D106; D751; D762; D131; D349; D160E; et D200)

Lac du Verdon

Au matin le vent est tombé, la sagesse est revenue, le voyage continue. J'entre rapidement dans le haut bocage Vendéen ou plutôt  lentement ! parcque ca monte !, notament à St-Michel-Mont-Mercure...

DSC_0394

..puis Pouzauges.

DSC_0397

DSC_0401

Toute cette hauteur me donne l'envie d'aller encore plus loin...je fais une immersion en Thaïlande le temps d'un repas !.

DSC_0402_1

Retour en Vendée, je reprend la route "du Tour" à mon rhytme !....

DSC_0404

...elle me mène à Vouvant, un village classé qui a gardé toutes ses couleurs et ses anciennes devantures.

DSC_0406

DSC_0407

DSC_0408

Journée magnifique où il fait bon rouler, le soleil m'accompagne, et les vielles bornes Michelin me guident jusqu'à Fontenay-le-Comte.

DSC_0413

DSC_0419

Je termine par une arrivée en roue libre dans le Marais Poitevin à Maillezais. (Etape du jour : La Tessoualle -Vouvant -Maillezais 111km. D258; D156; D34; D64; D9A; D752; D8; D89; D31; D65; et D23).

Maillezais

Au réveil tout a changé, le ciel est gris, Je traverse Damvix, Arçais, et la pluie finit par me tomber dessus. (Merlin sauves moi de ça !). 

DSC_0420

DSC_0424

La pluie cesse dans l'après-midi ( c'est sûr je reviendrai à Brocéliande pour dire merci !). Ce n'ai pas le grand ciel bleu mais je roule au sec vers le transbordeur de Rochefort pour traverser une nouvelle fois la Charente....

DSC_0426

...puis plus loin la cité de Brouage.

DSC_0428

Dernier camping ce soir à Ronce-les-Bains face à l'île d'Oléron. La station balnéaire est presque vide, l'été se termine. (Etape du jour : Maillezais -Rochefort -Ronce-les-Bains 115km. Pistes du marais poitevin; D102; D101; D108E3; D108; D208; D117; D111; D116; piste cyclable Rochefort; D3; et D728E).

Ronce les Bains

Je repars au matin par la piste du littoral Royannais sous les nuages . Tandis que vers midi le bac me transporte de l'autre côté de l'estuaire et accoste sous un ciel limpide !, encore un tour de passepasse de Merlin !.

DSC_0436

La voie verte me mène à Soulac, puis Montalivet et Hourtin (en compagnie d'un cyclo Picard et d'un Suisse)...

DSC_0440

...et enfin Carcans où je file droit dans la pinède.

DSC_0441

Après 18 jours ma boucle légendaire se termine ici... sous le soleil enchanteur de Lacanau. Merci Merlin !.

"Il est rare que la vérité rattrape le terrain perdu sur la légende" Stefan Zweig

DSC_0447_3

(Etape du jour : Ronce-les-Bains -Soulac -Lacanau 105km. piste du littoral Royannais; voie verte pointe du Verdon-Lacanau)